MES 10 SECRETS POUR RÉUSSIR SES PHOTOS INSTAGRAM

Jeudi matin, entre deux feedbacks d’emails, l’esprit encore dans mon lit, je navigue sur la blogosphère (ouais, c’est mon gros souci dans la vie, je fais toujours 18 choses en même temps). Et puis tout à coup, me vint l’idée de vous aider.

Il y a quelques jours sur Instagram, je vous dévoilais l’incroyable CONCOURS « SHOP’INFLUENCE » lancé par le Centre Commercial Labege 2 dont je suis la Marraine! Pour les retardataires, ce casting qui se scinde en trois étapes, vise à trouver une ambassadrice pour l’année à venir pour le Centre LABÈGE 2. Lors de votre inscription (via ce lien : https://www.labege2.com/casting/participer/votre-defi/) vous avez le choix entre 3 défis. Aujourd’hui (parce-que je suis une meuf trop sympa) je vais vous donner toutes les clés et astuces pour réussir le challenge MODE/BEAUTÉ, pour réussir tout court en fait. Alors, prête à avoir un maximum de likes, à remporter 1 an de shopping et à être sélectionnée pour la grande finale ? … (j’y serai, j’ai hâte de vous rencontrer !)

Aujourd’hui est donc un jour bien spécial, je vous emmène pour la toute première fois dans les backstages du Béguin online pour vous faire profiter de mes petits secrets sur Instagram. Ahhhhhhhh INSTAGRAAAAAM ! Ce média 100% visuel où la photo tient une place majeure, cette plateforme sociale avec + de 100 millions d’instantanés postés chaque jour dans le monde entier. Des légendes, des commentaires, des échanges qui naissent tous d’un seul et même objet : le cliché. Vous l’aurez compris, la place de la photographie a donc pris une autre dimension ces dernières années. Au fil du temps, elle est devenue l’élément primordial au centre des réseaux sociaux. Lorsqu’elle est réussie, elle représente du contenu attirant et engageant et vous permet (que vous soyez influenceur en herbe ou un grand pro des internets) de satisfaire votre communauté ! Portrait, Paysage, Focus, Mise en scène… les possibilités sont nombreuses et le choix est parfois compliqué ; Pour espérer combler vos chers « faulhoweurz » et réaliser une photo qui vous plaît, je vous propose de découvrir les coulisses d’un style qui a conquis et envahi notre univers visuel, j’ai nommé : le FLATLAY. J’vous vois déjà « FLATLAY ? késseussé » ? Simple comme bonjour. Cela signifie « déposé à plat » et plus précisément, Il s’agit de photographier en contre plongée plusieurs éléments se rapportant à un même thème et soigneusement disposés sur un fond bien choisi. Au delà d’un simple tableau je trouve que ce concept permet de raconter une histoire et dans certain cas, invite même au voyage ! D’ailleurs, est-ce que vous êtes prêts? Je vous emmène dans les méandres d’internet, on va slalomer entre les petits secrets et dénicher des astuces pour que vous puissiez réaliser vos jolis flatlay.. Allez hop ! Embarquement immédiat pour un compte Instagram tout en beauté !

 

Posons les bases: il ne s’agit pas là de recopier (flashback contrôles de maths en 6eme, David si tu passes par là merci pour les fractions!) mais bel et bien de trouver son inspiration. L’idée est de comprendre votre style, de chercher celui qui vous correspond et ce vers quoi vous tendez. Pour se faire, fouinez sur le net, surfez sur instagram, aidez vous avec des hahshtags tels que #flatlay ou #beautyflatlay, utilisez les banques d’images (votre curiosité va vous remercier). Pour vous accompagner, je vous ai concocté un petit tableau Pinterest avec mes coups de cœur !

 

 

Vous l’aurez compris, le flatlay est à la portée de tous. Avant de prendre une photo à plat il est donc important de savoir ce que vous voulez dire avec cette image afin que le résultat soit impactant ! Pour créer du contenu original, il faut aussi qu’il soit de qualité. Rien de plus atroce d’une photo pixellisée, on est bien d’accord, hein? L’idée est d’avoir une prise de vue techniquement maîtrisée pour sortir du lot pour le concours SHOP’INFLUENCE et multiplier les likes. Mon conseil ? Laissez de côté dès que vous le pouvez votre smartphone et optez pour un appareil photo professionnel! (faites vous le prêter ou attendez Noël 2018) Vous avez été nombreux à me questionner sur les caractéristiques de mon SONY. J’ai acheté récemment l’hybride A6000 qui me convient parfaitement (Je n’ai pas encore étudié toutes ses fonctionnalités mais je vais m’y pencher asap) Vous avez aussi de très bons compacts qui font tout à fait l’affaire et qui ne sont pas à des tarifs exorbitants ! L’appareil photo est une très belle alternative, d’autant que beaucoup de modèles sont aujourd’hui équipés de systèmes Wi-fi ou Bluetooth, ce qui vous permet de partager ensuite beaucoup plus facilement vos photos sur les réseaux sociaux. Et en plus, une fois achété vous pourrez vous en servir toute l’année ! ( pas mal pour shooter la Dinde Farcie de Mamie non ?)

 

 

C’est probablement l’élément le plus important dans la composition de votre flatlay. N’oubliez jamais : pour qu’une photo soit réussie, il faut qu’elle ait un rendu harmonieux (vous pouvez d’ailleurs aller checker les photos de vos concurrentes juste ici pour déceler ce que vous aimeriez améliorer pour votre cliché)  Il est donc essentiel de prêter attention au choix de votre fond. Avec des mots simples, je dirais qu’il faut qu’il participe à 70% à l’ambiance générale de la photo tout en mettant en valeur les éléments photographiés sans les oublier (il ne doit pas leur voler la vedette hashtag couronne de princesse). Il doit être neutre, j’entends par là qu’il vaut mieux opter pour des fonds unis ou composés de maximum 2 couleurs. Pour réaliser mes flatlays sur fond blanc, lorsque je n’ai pas de table à proximité j’utilise une ancienne PLV The Kooples que je retourne ou une grande feuille de carton-plume (du papier Canson suffit amplement). Aussi, dernier élément à ne pas négliger : il faut accorder une importance toute particulière au ton et prendre le contre pied par rapport à celui des objets : par exemple si vous photographiez des objets sombres, privilégiez un fond plus clair, et vice-versa.

 

 

Là encore, c’est un des fondamentaux : toujours opter pour la lumière du jour. C’est ce qu’il y a de plus important (j’ai dis pareil pour le fond, non ?) Ce genre de photos en flatlay impose réellement d’avoir un éclairage de qualité alors n’hésitez pas à vous positionner à côté d’une source de lumière naturelle. Oui, je dis bien naturelle. Parce-que (pour l’avoir testé) il n’y a rien de pire qu’une lumière artificielle qui donne un effet de jaunisse assuré ! A moins d’avoir un espace de vie naturellement lumineux, se placer près d’une fenêtre ou sur votre terrasse reste donc la meilleure option (et bien entendu je n’ai pas besoin de vous le préciser, on dit adioss au flash !) La luminosité varie en fonction de l’heure et la météo, alors avant que Cathoche Laborde ne nous annonce le sunshine de demain, on se souvient d’une chose : on shoote en matinée et avant le coucher du soleil ! (de préférence entre 8h et 9h30 et entre 17h et 19h)

 

Exposer une tenue printemps/été, vos derniers achats beauté, une soirée cocooning, une sushi party, un coup de cœur… Tout est réalisable, il faut simplement rester cohérent dans ce que l’on montre. D’ailleurs, lors de votre inscription sur le site, si vous optez pour le Défi MODE BEAUTÉ, n’oubliez pas qu’il faut absolument réaliser une photo en FLATLAY ! Comme une vraie blogueuse ! Alors pas de stress, de nombreux choix s’offrent à vous, vous êtes le capitaine alors foncez ! Si vous partez sur un flatlay SUMMER par exemple, attrapez votre plus beau maillot, un joli chapeau, votre dernier itbag en rafia/rotin, vos deux dernières crèmes solaires, la paire de lunette qui va bien et quelques goutelettes d’eau pour créer l’ambiance pool, le tour est joué ! Empruntez à votre petite sœur / cousine / voisine la dernière bouée flamand rose de l’été dernier et c’est dans la boîte ! Dans l’idée, il faut créer un univers, une situation, grâce à ces différents accessoires. Installez-les en choisissant un ou des éléments principaux puis des secondaires qui l’entourent. Avec ces détails, vous allez faire des rappels de couleur et le tout sera harmonieux. Je ne l’ai découvert qu’il y a peu de temps mais j’aime aussi le côté humanisant dans les flatlay, lorsque l’on intègre un éléments humain. Ça fait un peu spayce dit comme ça, mais je vous assure qu’en réalité ça apporte un vrai plus ! Vous pouvez par exemple incorporer une main ou vos jambes (pas mal pour le flatlay summer d’ailleurs !). Pour titiller l’imagination de votre cible ou pour un thème mode, vous pouvez aussi choisir une paire de sandales, une robe fleurie, un perfecto puis agrémenter avec des accessoires (bijoux, chapeau, smartphone) en remplissant totalement la surface. Le dernier conseil thème que je vous pourrais vous donner est peut-être le suivant : n’ayez pas peur des espaces vides MAIS il faut qu’ils soient équilibrés. Le plus gros risque du flatlay, c’est de surcharger le cadre alors soyez vigilants !

 

La semaine dernière en pleine confcall (aux allures de soirée blogueuse), j’ai entendu passer « ouais mais les flatlays des influenceurs paraissent souvent pris sur le vif en deux minutes top chrono ». J’ai ris, beaucoup. En fait, la vérité est toute autre. Il faut savoir que nous sélectionnons chaque élément avec soin pour tenter de composer LA photo parfaite. Et ça, ça prend du temps. Alors, c’est un vrai conseil : PAS D’ANGOISSE, et si vous avez des engagements, appréhendez et organisez-vous suffisamment tôt pour remplir votre mission avec brio mais une chose est sûre, ne vous mettez pas la pression ! Prenez le temps de choisir des accessoires qui mettront en valeur l’article principal de votre flat lay, ou une sélection d’objets qui se marient bien ensemble. En général, je recommande de ne pas choisir plus de 5 éléments (sauf si vous pensez que vous pouvez concurrencer Picasso et alors là je vous dit OUI!) Il ne faut pas surcharger votre photo surtout si votre arrière-plan est un espace réduit. J’ai récemment tenté un flatlay avec un sac XXL, c’est un objet du quotidien mais qui alourdi trop en réalité. Il y a un milliard de possibilités, ne vous limitez pas à vos aprioris et testez !

 

 

Bon, une fois l’espace entre vos objets délimité et un rendu bien ordonné, placez-vous au-dessus de votre sujet. Ça paraît totalement idiot dit comme ça mais j’ai déjà vu des photos associées au Flatlay sans en être vraiment. Regardez ces deux ci-dessous, tout laisse à penser que ce sont des Flatlay et pourtant. On est légèrement incliné mais pas totalement en surplombé. Le principe d’un flatlay c’est d’avoir une vue plongeante, de prendre de la hauteur. Mes astuces si vous n’avez pas de trépied pivotant : utiliser un escabeau ou monter sur une chaise (en étant hyper vigilant) afin que votre appareil photo ou smartphone soit positionné exactement au centre des éléments que vous souhaitez photographier. En d’autres mots, le viseur de l’appareil doit être parallèle à la scène que vous avez sous les yeux (c’est d’ailleurs là où vous vous rendrez compte qu’un fond posé au sol peut avoir toute son utilité !) Côté format, optez pour du carré format Instagram et jaugez en fonction de vos objets. Il vaut mieux d’ailleurs cadrer plus large, pour resserrer ensuite au moment du recadrage. Recouper le bord de certains objets est autorisé et peut amener de la force à la composition (enfin ça ce n’est que mon humble avis de photographe en herbe) Sinon pour éviter toute distorsion, notamment sur les bords de l’image, si vous avez du bon matoss, vous pouvez utiliser des focales équivalentes à 35mm ou 50mm en 24×36.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si votre photo est naturellement jolie lorsqu’elle est brute, parfois quelques retouches peuvent faire la différence. Je dis bien quelques. L’objectif est de garder un maximum de naturel et de faire ça en toute subtilité. Augmenter la luminosité, le contraste ou même réduire les ombres, jouer sur la vibrance, l’opacité… tant de possibilités ! A vous de trouver les corrections qui mettent le mieux en valeur votre photo. Personnellement j’ai lightroom (qui me sauve la vie dans des moments de doutes) et sinon pour des logiciels plus abordables je conseille ouvertement Snapseed ou VSCO qui font tout à fait le job. Autre détail (que j’aurai affiché en 50pt si j’avais pu) SE FAIRE PLAISIR ET ÇA PAR CONTRE, C’EST SANS LIMITES ! Juste ici, c’est le Flatlay summer que je viens de réaliser. J’ai eu un léger souci lors du transfert (d’où la qualité médiocre) mais en réalité ça rend plutôt bien. Vous aimez?

 

Pensons concours : une chose est sûre, « on est pas la pour souffrir ok ? » Ben non, même mieux, on est là pour GAGNER ! Pour se faire, ton nombre de likes détermineras si tu es ou non, l’une des grandes finalistes du concours SHOP’ INFLUENCE. Du coup, dès que tu auras réalisé LE FLATLAY du siècle, que tu auras répondu aux quelques questions du casting, et que tu auras validé ta participation, diffuse immédiatement ta photo ! Il faut inciter un maximum de monde à voter pour toi. D’une part, publies en stories sur Instagram avec le hashtag #shopinfluence #labege2 mais aussi en postant la photo en question sur ton feed par exemple. Ne lésines jamais sur les hashtags (#concours #contest #toulouse #toulousemaville #toulousaine #shopping #shopinfluence #labege #labege2 #occitanie) et n’oublies pas d’identifier LABEGE2 sur ta photo ainsi que ta localisation. Autre astuce qui fait son petit effet : sur Facebook, publies sur ton profil la photo et explique en quelques mots que : « Le centre commercial LABEGE 2 organise le concours SHOP’INFLUENCE pour élire son ambassadrice cette année ! Que tu es inscrite (parce-que t’es la meilleure et que ce rôle t’irait à merveille ahah) et que par la même occasion, tu aurais besoin d’un petit coup de pouce pour gagner (un petit like sur la photo en dix secondes, c’est fait !) Remercies bien entendu tout le monde par avance et invite même à partager ton post.

 

Si après ça si tu ne gagnes pas, franchement moi j’enfile une robe Zara à pois & je pars élever des Lamas. ( ouais tu vois, un peu comme elle, là )

 

J’espère que vous aurez pris plaisir à lire cet article et qu’il aura pu vous aider pour vos prochaines sessions shootings! Vous l’aurez compris, réaliser de beaux flatlays n’est pas compliqué, il suffit juste de suivre quelques règles de base et de s’entrainer afin de trouver son propre style tout en s’amusant. Au passage, je souhaite une ÉNOOOORME BONNE CHANCE à toutes celles qui participent au concours Shop INFLUENCE (n’hésitez pas à m’envoyer un message en MP sur instagram si je peux vous aider  !) Et comme le disait notre Bon Vieil Oscar : “Restez vous même, les autres sont déjà pris.”

 

 

 

 

* Article réalisé dans le cadre de la campagne Shop influence.

>