Travailler, passion numéro une. Manger, passion numéro deux. J’vous avoue que de temps en temps les priorités s’inversent mais ces deux restent toujours au dessus de la pile. Associer “workhard & goodkitchen” n’est pas toujours simple. Surtout quand, un samedi soir à 20h30, t’as une envie irrépressible de sushis mais que tu dois enchaîner sur trois dossiers & boucler deux prez. Eh bien oui. Il faut le savoir, cuisiner jap’ (cuisiner tout court d’ailleurs) demande du temps et de l’énergie. Et ce jour là, j’me voyais mal finir avec mon plan de travail recouvert d’algues nori, du riz plein les doigts et de l’avocat écrasé aux quatre coins de la cuisine, sans compter le temps de tout cleaner, l’enfer. Mais l’envie était là et comme je ne suis pas du genre à lâcher le morceau, j’ai innové. Être productive tout en nourrissant ce corps d’athlète*, c’est donc possible. Je vous présente Marie, la plus parisienne des sudistes, qui a choisi de se faire livrer.

Voir l’article