C’est le cœur plein d’entrain et le visage qui pèle que je vous retrouve aujourd’hui pour un nouvel article haut en couleurs ! Et oui, après ma pseudo dépression saisonnière qui a duré à peu près 19 semaines, où j’étais dans un espèce d’état proche du séisme, j’ai décidé de m’exposer trente petites minutes au soleil (il existe encore) et résultat : j’ai cramé. « Suuuuuper » me direz-vous. Bien que parler d’épiderme ne m’effrait pas, on va s’arrêter là. Et vous savez pourquoi ? Parce-que le sujet que je m’apprête à vous révéler dépasse fois 3000 l’intérêt de mon faciès…

Voir l’article