SOB_5422

C’est lorsque j’ai découvert la foule gisant sur le trottoir, face au canal saint martin, que j’ai compris qu’on était pas ici pour enfiler des perles. Drink à la main, sourire aux lèvres, les invités bobo-branchouilles qui entrechoquaient leurs verres, respiraient le bonheur. Et comme j’étais, moi aussi, conviée à la fête, j’ai décidé de comprendre quelles étaient les raisons de leurs jouissance ultime. Ni une, ni deux, j’ai donc poussé la porte en fer sombre qui surplomblait la devanture.

Si on me l’avait dit, je ne l’aurai pas cru.

Voir l’article

Suivre: